Les Bernards O'Vert

Aménagement de 6 carrés de potager surélevés

Les carrés de 100 x 100 cm permettent d’y cultiver des légumes. La surélévation et la surface de chaque carré répond à une volonté de :

– rendre accessibles les carrés aux personnes ayant des difficultés à se baisser (personnes à mobilité réduite, personnes âgées, etc…)

– diminuer les maux de dos et rendre les tâches d’entretien moins éprouvantes

– profiter du potager tout le long de l’année grâce à la rotation des cultures et à sa capacité d’accueillir plusieurs variétés de légumes en même temps

– diminuer le besoin en arrosage du fait de son espace dense et réduit

Les membres de l’Association définissent les zones de cultures et permettent l’achat ou l’échange de semences en fonction des plantations prévues.

Le projet s’inscrit dans la démarche environnementale du jardinage au naturel. La perspective de ce jardin partagé est l’utilisation de méthodes de jardinage naturelles, qui n’utilisent aucun produit phytosanitaire. Seront utilisées des méthodes dîtes « bio » pour entretenir ce jardin favorisant le respect de l’environnement et bénéfique à la biodiversité animale et végétale.

C’est un véritable écosystème dont l’équilibre est fragile et qu’il convient de préserver par de bonnes pratiques :

Apport de matière organique (fumier, compost) afin d’enrichir le sol et de favoriser une couche meuble et vivante en surface.

Rotation des cultures en fonction des 6 groupes :

  • légumes tubercules (pommes de terre, topinambour)
  • légumes racines (radis, carottes, navets,…)
  • légumes feuilles (salades, choux, poireau…) consommateurs d’azote
  • légumes graines de la famille des légumineuses (haricot, pois,…) qui apporte de l’azote
  • légumes fruits (tomate, aubergine, courges…) consommateurs d’azote
  • légumes bulbes (aïl, oignon,…)

Association des cultures : Les substances dégagées par certaines plantes (dans l’air ou le sol) déroutent les prédateurs d’autres plantes.

Exemple : l’oeillet d’inde protège les pieds de tomates de certains nuisibles.

– Prévention et traitement par les plantes : Avec les traditionnels souffre et bouillie bordelaise (fongicide), les huiles bio, le bicarbonate de soude ou le savon noir, on trouve désormais en vente des extraits de plantes ou de concentrés de décoction adaptés aux besoins du potager.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *